Pour les troubles de conduite alimentaire…

Avant de vous renseigner sur ce que je peux vous proposer, je vous invite à lire cette page  pour mieux comprendre en quoi consiste une psychothérapie.

 

Comment cela fonctionne chez vous?

Si vous venez pour un souci de trouble alimentaire (anorexie, boulimie, compulsions alimentaires), cette thérapie demande un travail d’équipe, et un plan. Il y a des personnes qui ont frappé à beaucoup de portes, mais sans un vrai plan de route pour le rétablissement. La première priorité est de formuler, et de personnaliser, ce plan pour vous.

De ce fait, la première chose que nous faisons ensemble est de voir qu’il vous faut dans cette équipe. Cela inclut votre médecin traitant, une diététicienne ou un médecin nutritionniste, parfois un(e) psychiatre, et si vous le souhaitez, un(e) professionnel qui pratique une méthode alternative (sophrologie, relaxation, acuponcture…) pour vous donner des outils concrets qui calment l’angoisse au jour le jour.

De ma part, je propose…

  • des RDV soit hebdomadaires, soit tous les 15 jours (Cela dépend de vous et de votre situation. Parfois c’est mieux, dans certains cas, de ne venir que tous les quinze jours)
  • la possibilité, si vous le souhaitez, d’intervenir auprès de votre médecin traitant pour coordonner au mieux les soins et l’aider à mieux comprendre votre situation.
  • la possibilité d’éduquer la famille sur comment bien vivre avec la personne souffrante.
  • des RDV réguliers avec la famille si le patient/la patiente est mineur(e).
  • si vous êtes hospitalisé(e) pour votre situation sur Lorient, et votre équipe traitante le permet, je peux parfois me déplacer pour faire des séances à l’hôpital.
  • et bien entendu, la coordination de vos soins avec toute votre équipe soignante; psychiatre, endocrinologue, nutritionniste, diététicienne, ou autre.

Je n’ai pas de gros souci avec l’anorexie ou la boulimie, juste un surpoids que je sens lié à mes états d’âme, pourriez-vous m’aider aussi?

Je travaille avec tous les troubles du comportement alimentaire. Mon but c’est d’aider les gens à mieux vivre leur relation avec la nourriture et avec eux-même. Si c’est votre but aussi, la réponse est “oui”.

J’ai aucun trouble alimentaire, mais je voudrais faire une psychothérapie. Vous travaillez aussi avec des personnes sans TCA ?

Oui, je suis psychothérapeute analytique, et psychanalyste.  Je  travaille avec des personnes qui souffrent de dépression, anxiété, troubles familiaux, relationnels etc. Vous pouvez me contactez par rapport à votre situation.

Je ne sais pas si je suis prêt(e) pour une thérapie, j’ai peur, je n’ai pas d’argent…

Sachez que, de toute façon, on n’a pas besoin d’être parfaitement prêt pour entamer une thérapie. Il suffit de juste un peu de motivation, et de curiosité, pour poser une base vers un mieux-être. Voici tout de même quelques options…

  • Je propose un premier contact par e-mail. Vous pouvez me poser quelques questions par rapport à vos soucis. Je travaille avec un réseau de personnes spécialisées dans toute la France, et je peux vous donner quelques pistes. Je travaille également, bien sûr, avec des personnes qui n’ont pas de trouble alimentaire.

Je pense que j’aimerais vous rencontrer, mais je ne sais pas si je suis prêt(e) à m’engager…

Vous pouvez me contacter par téléphone ou par e-mail par rapport à votre situation. Si à partir de là, vous souhaitez me rencontrer, cela ne vous engage pas à faire une psychothérapie par la suite. Parfois il faut du temps de réflexion avant de prendre une décision. Il faut que les choses soient mûres pour vous.

J’habite loin de Lorient et c’est dur de venir…

Je comprends que de devoir venir loin pour sa psychothérapie peut être difficile. Les séances peuvent être espacées jusqu’à tous les 15 jours s’il le faut.

Votre situation est unique. N’hésitez pas à me contacter pour qu’on comprenne votre demande particulière.